Une histoire vivante, la " Capitale Culturelle " de la Communauté Autonome de Valence… Altea est tout ceci, et bien plus encore.

Le toponyme d’Altea provient du grec Altahia qui signifie « je guéris ».
Au cours de la dernière phase de la domination musulmane, Altea appartient à la faction de Denia. Elle est conquise en 1244 par Jacques Ier d’Aragon, puis repeuplée par des chrétiens, et obtient sa charte de repeuplement en 1279.

L’histoire d’Altea est marquée par le passage de nombreuses civilisations : ibères, grecs, phéniciens, romains et musulmans y ont laissé leur empreinte et leur influence.
Les grecs et les romains se sont consacrés au commerce, en établissant des fabriques de salaisons sur toute la Costa Blanca. Les arabes ont perfectionné l’agriculture de la zone et ont importé les arts de la pêche les plus sophistiqués.

Au XVIIe siècle, la localité traverse une époque de décadence, avec l’expulsion des maures en 1609 et les attaques de pirates, très fréquentes à l’époque. Le débarquement de l’armée de l’Archiduc Charles d’Autriche marque un tournant historique, puisqu’il permet au général Basset de conquérir Dénias jusqu’à Valence.

Altea a toujours été une localité très attrayante pour tous types d’artistes, peintres, écrivains, musiciens, etc.…, qui en ont fait, au cours des années 60 et 70, le lieu de rencontre du monde bohème : Eberhard Schlotter, Marisol, Rafael Alberti, Vicente Blasco Ibáñez sont quelques-uns des personnages qui n’ont pas pu résister aux charmes d’Altea.
Altea est l’un des principaux points culturels du levant espagnol ; elle a reçu le titre de «Capitale Culturelle » de la Communauté Autonome de Valence et abrite le Palau de Altea, la Faculté des Beaux-arts de l’Université Miguel Hernández d’Alicante, le Conservatoire de Musique, le Centre Culturel d’Altea la Vella et le Musée Ethnique de la Musique.

Le PALAU DE ALTEA, d’une capacité de mille personnes, ouvre ses portes aux expositions, congrès, concerts et représentations théâtrales de plus haut niveau. Des artistes de la taille de Rostropovitch, Luis Llach, Julio Iglesias, Jose Carrera et bien d’autres se sont produits sur cette scène.

L’ÉGLISE MONASTÈRE DES CARMÉLITES DÉCHAUSSÉES.

La TORRE DE LA GALERA, tour déclarée Bien d’Intérêt Culturel.

La TORRE DE BELLAGUARDA, ancienne tour de la muraille d’Altea, actuellement située à côté d’un parc pittoresque, dans le quartier de Bellaguarda (le quartier le plus ancien d’Altea).

L’église paroissiale de NUESTRA SEÑORA DEL CONSUELO, la principale église d’Altea, et la plus connue également, grâce à ses deux coupoles qui font la joie de tous les touristes ; elles constituent l’emblème d’Altea par excellence, et sont dénommées « la coupole de la Méditerranée », pour leur beauté et leur splendeur.

Le PUEBLO ANTIGUO (vieille ville), près de l’église. Il s’agit de l’une des zones les plus belles d’Altea. Un quartier historique parfaitement conservé, avec ses rues pavées, ses maisons blanches et ses pots de fleurs. Un dîner dans l’un de ses restaurants, suivi d’une promenade à travers ses rues, sont une combinaison parfaite pour une soirée réussie.

La PROMENADE MARITIME est un lieu pour se promener et profiter de la mer Méditerranée et de sa riche offre gastronomique.

Altea, des milliers de recoins plus beaux les uns que les autres.

Cupula iglesia Altea
L'utilisation de Cookies Nous utilisons des cookies propre et des tiers afin d'améliorer nos services. Si vous continuez à naviguer, envisager d'accepter notre Politique sur les COOKIES.